dimanche 27 août 2017

à très vite ou à très bientôt ?

Evidemment, seuls "à bientôt" et "à très bientôt" sont corrects, tandis que "à très vite" est un monstre grammatical dont la présence dans la bouche de gens sensés étonne. En effet, la préposition à introduit l'annonce d'un moment dans le temps. Or, "très vite" n'est pas une indication de temps mais de manière. On ne peut donc pas faire précéder "très vite" d'une préposition introduisant une indication de moment dans le temps, comme à ce soir, à jeudi, à plus tard, à partir de maintenant, à tout jamais ou à bientôt.

Raisonnons par l'absurde : si "à très vite" [= revoyons-nous très vite] était correct, alors "à volontiers" [= revoyons-nous avec plaisir] comme "à peut-être" [= revoyons-nous peut-être] et "à hors de question" [= plutôt crever que de nous revoir] le seraient aussi. Un jour viendra peut-être où la structure de la langue sera démolie à ce point. Elle ne l'est pas encore.

Sortons-nous donc de la tête les "à très vite", les "suite à", les "depuis toute petite", les "au final" et autres effondrements grammaticaux.

Aucun commentaire: